La non-assurance en chiffres

La non-assurance en chiffres 

Le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages publie les nouveaux chiffres de la non assurance routière en France pour l’année 2015.

LA NON-ASSURANCE, UN PHENOMENE A LA HAUSSE

Le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires (FGAO) est l’organisme qui a pour mission d’indemniser les victimes d’accidents corporels ou matériels de la circulation dont les auteurs sont non assurés ou non identifiés.

Cette année encore, le FGAO confirme que la non-assurance routière est en augmentation. Ainsi en 2015, le FGAO a traité 28 435 dossiers de non-assurance, soit une hausse de :

  • 1,09 % en un an.
  • 4,55 % en 2 ans.
  • 40,21 % depuis 2009.

Malgré une nette baisse de 24 % des accidents corporels en France depuis 2009 selon l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR), les dossiers ouverts par le FGAO pour ces mêmes accidents corporels sont en hausse : + 15,60 %.

Ainsi aujourd’hui les dossiers du FGAO dans la totalité des accidents corporels dépassent pour la première fois la barre des 10 % (contre 6,91 % en 2009) ! Et sur l’ensemble de la mortalité routière en 2015 (3 464 décès), près de 6 % impliquent un conducteur non-assuré, soit 194 décès.

Le Fonds de Garantie estime enfin qu’environ 750 000 véhicules circulent sans assurance en France, soit entre près de 2 % des conducteurs.


LA NON-ASSURANCE, UN COUT NON NEGLIGEABLE QUI PESE SUR TOUS

Les assurés supportent un poids non négligeable de la non-assurance, puisqu’ils participent au financement du FGAO au travers de leurs primes d’assurance. Une contribution de 2 % est en effet prélevée sur tous les contrats de responsabilité civile automobile. Les assureurs sont aussi mis à contribution.

En 2015, le FGAO a versé 92 millions d’euros pour indemniser les victimes. 16 millions d’euros ont pu être récupérés auprès des responsables d’accidents non-assurés.


LA NON-ASSURANCE, UN ENJEU MAJEUR DE SECURITE ROUTIERE

Les chiffres 2015 montrent que la non-assurance reste plus que jamais un enjeu majeur en matière de sécurité routière, puisque contrairement aux idées reçues, conduire sans assurance est souvent révélateur de comportements à risques. Les conducteurs non-assurés se révèlent plus dangereux que les autres, en particulier parce qu’ils cumulent les infractions.

Il est important de souligner que l’absence ou l’exclusion de garantie met le responsable de l’accident seul face à toutes les conséquences financières pour les victimes, le FGAO se retournant contre l’auteur non assuré une fois qu’il a indemnisé les victimes. Celui-ci se retrouve ainsi face à des dettes considérables à rembourser, qu’il est parfois dans l’obligation de transmettre à ces héritiers.

Pour stopper ce phénomène inquiétant, le Fonds de Garantie préconise depuis plusieurs années la création d’un répertoire centralisé rapprochant les véhicules immatriculés et les contrats d’assurance. L’année 2015 a permis une avancée majeure en ce sens avec des annonces prometteuses au dernier comité interministériel de la sécurité routière en octobre dernier.

UNE CAMPAGNE POUR SENSIBILISER LE GRAND PUBLIC

Afin de sensibiliser le grand public, le FGAO lance une campagne de prévention avec pour message « Sans assurance, découvrez le vrai coût de la vie ».

Cette campagne donne le coup d’envoi à des actions de prévention menées sur internet et sur le terrain afin de renforcer la pédagogie autour des risques liés à la non-assurance.